Happy culture

Publié le 14 août 2010

En pleine torpeur estivale, la réalité peut vous réveiller dard-dard sous les traits d’une innocente abeille. L’autre jour, une amie qui savait que j’évoluais dans le monde de la librairie, m’a demandé si je pouvais lui trouver un livre dont elle avait entendu parler. Mu par mon instinct de commerçant et soucieux de vouloir lui rendre service, je me jetais sur une base de données pour trouver les référence précises d’un ouvrage sensé aborder l’apiculture. « Ça serait drôle si c’était chez Polen diffusion ! » me dis-je en ouvrant l’ordi. Je n’avais que quelques mots clefs griffonnés sur un bout de papier mais bingo ! Je lui imprimais la notice bibliographique après m’être rendu compte que le livre étant édité en Belgique et sans distributeur en France, je pouvais lui proposer un plan B pour faire venir par les airs le livre convoité en faisant appel à un confrère belge, grâce à la ruche de libraires où j’exerce,  qui par téléphone me cria : « Je l’ai ! » Royal !

Tel apis ayant repérée une belle plante, je courais jusque chez mon amie pour lui signifier d’une voix mielleuse que son livre sur l’apiculture pouvait lui être livré à domicile dans les 3 jours. Car je ne voulais pas que ma « cliente » de circonstance aille butiner  comme elle le laissait entendre du côté de la FNAC, quelque peu fanée il faut bien l’avouer. Non pas la cliente mais la FNAC…

 mireille-abeille-gallimard-sdaumay

Plus puissant que les alvéoles de la FNAC, plus redoutable que le rucher Cultura, plus fatal qu’un essaim de libraires indépendants recouvrant la ville, le dard Amazon avait encore frappé entre temps. Alors que mon libraire belge en bonne ouvrière avait survolé tous ses champs livresques à la recherche de l’objet tant convoité, le livre « Etre performant en apiculture » venait d’être commandé sur le site hégémonique. Piqué au vif, je lui décochais un regard venimeux. J’avais le bourdon.  

Le soir en question, je prenais une tisane avec une cuillérée de miel. Cette nuit là je fis le pire cauchemar de ma carrière professionnelle. En tapant mon code de CB sur le site d’Amazon, je validais de fait une transaction. Dans les 48h j’allais recevoir le livre « Etre performant en librairie ». Quelle abeille m’avait donc piqué ?

Suivez moi !

3 réactions sur Happy culture

  • Maryse dit :

    Aujourd’hui, les lecteurs-clients qui butinent dans les librairies n’aiment pas attendre. Du coup, s’ils ne trouvent pas l’ouvrage en question dans les rayons, le réflexe devient internet. La faute ? Le zapping, la surconsommation frénétique et autre comportement d’achat étrange … À bientôt pour d’autres aventures ?

  • stéphane daumay dit :

    Le livre n’appartiendrait-il donc plus au libraire ? C’est en effet un produit « comme les autres » que l’on peut s’offrir directement sur le net. Dans une société où tout se vit dans l’immédiateté (info, texto…), de fait tout s’exige de suite. Le libraire peut et doit jouer la carte du service et de l’accueil censée faire revenir le client. Un site marchand peut orienter sur un sujet en lien avec l’achat. Jamais un écran ne sera prescripteur. Seul le lien humain, en face à face, peut répondre aux vrais besoins d’une clientèle, d’une vraie. Celle qui exige un conseil adapté, parfois étonnant, mais souvent pertinent. Le choix du libraire, les coups de cœur, les thématiques sont aussi des contrefeux face à Amazon.

  • Alvin LeFaiseur dit :

    Cher Apiculteur-libraire,
    il serait intéressant de savoir réellement au bout de combien de jours votre cliente a reçu son livre d’Amazon (des tueuses, par ailleurs, ces Amazones originelles). Car entre les 24h annoncées ou les 3 jours, sur le site incriminé, il est courant qu’il faille attendre une semaine ou plus pour des livres plus difficiles à trouver. Si vous (en province ?) pouviez l’avoir en 3 jours réels, voilà un vrai service personnalisé et tangible. Je doute que le site fasse aussi bien pour ce type de livre. La réponse donnerait dans tous les cas bien des informations…
    Continue à butiner et faire ton miel, l’ami !
    Un ami du livre, de la lecture et des libraires.

  • Derniers articles

    Meta

    Webmarketing viaa.fr.
    .

    Copyright © Stéphane Daumay Accompagnateur en librairie.