Défendre la librairie. Acheter dans ma zone.

Publié le 09 février 2020

L’intention est clairement affichée. Promouvoir le commerce de proximité. La région Occitanie, non sans un humour décalé, parodie le leader de la vente en ligne et encourage les achats auprès des points de vente physiques. Il semble plutôt pertinent, et fort à propos, d’appuyer les emplettes en circuit court. La librairie, acteur économique et culturel pleinement reconnu dans sa zone de chalandise, s’inscrit dans cette problématique, a fortiori les librairies du Sud de France, qui ont souffert d’un contexte économique et social dégradé.

D’après le classement 2019 des 400 premières librairies françaises publié par Livres-Hebdo, 9 librairies de la région Occitanie s’inscrivent dans le top 100, cumulant un CA global en 2018 de 51,5M€. Dont Sauramps à Montpellier et Alès, Ombres Blanches à Toulouse ou encore la Maison du Livre à Rodez. Au total, d’après l’annuaire de l’agence Occitanie Livre & Lecture, 253 librairies indépendantes (généralistes, jeunesse, BD, religieuses) sont répertoriées sur les 13 départements composant la nouvelle région Occitanie, issue de la fusion de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. À ces points de vente, il convient d’ajouter 11 FNAC (succursales et franchisées), 10 Cultura plus une quinzaine d’Espaces Culturels Leclerc pour compléter ce tableau exhaustif de la bibliodiversité sur le territoire. La plupart de ces librairies proposent la vente en ligne et/ou la réservation via leurs propres sites ou plateformes mutualisées. Mais ce service n’est que le complément d’un cœur de métier intrinsèquement rattaché au point de vente physique, au commerce de proximité, qui conjugue accueil personnalisé, conseil avisé, vente en complément. Sans parler du « back office », la partie immergée du quotidien du libraire, invisible pour le client, axé sur les achats, la gestion des stocks, l’animation.

En Occitanie, au lieu d’acheter en ligne, j’achète dans ma zone. À défaut d’un titre d’ouvrage qui pourrait bénéficier d’un coup de cœur des libraires de la région, le slogan fait écho à une publication récente sur le sujet. Éloge du magasin, Gallimard, janvier 2020, écrit par Vincent Chabaud (sociologue et responsable de la licence professionnelle « Métiers de l’édition et du commerce du livre » de l’IUT Paris Descartes). Dans cet essais, « les différents cas traités montrent à la fois l’importance des commerces dans la vie quotidienne des individus et leur capacité à être un espace où se jouent la construction identitaire et le besoin d’appartenance ».

Consomm’acteurs d’Occitanie, de France et de Navarre, faisons l’éloge du magasin, le plaidoyer des librairies. Achetons dans nos zones.


Pas encore de réaction. Soyez le premier !

Laisser une réponse

Derniers articles

Meta

Webmarketing viaa.fr.
.

Copyright © Stéphane Daumay Accompagnateur en librairie.